• Accueil
  • > -> Pour faire la FETE... (6)

Archive pour la Catégorie '-> Pour faire la FETE… (6)'

HALLOWEEN 2009

happyhalloween.jpg

 

HAPPY HALLOWEEN OU SPOOKY HALLOWEEN

A VOUS DE CHOISIR…

 

EN TOUT CAS… C’est un Régal

 ces petites tablettes au chocolat effrayantes…

réalisées par Madame OISEAU

 

La fête à la grenouille…

 Plic, plac, ploc…

en ce dimanche de Pluie

Plic, plac, ploc…

en notre belle Picardie

Que faire ? des Grenouilles 

 pour la Fête à la Grenouille !!!


Ingrédients :

Pour les muffins au miel :

75 g de beurre

160 g de miel liquide

125 ml de lait ou de jus d’orange

2 oeufs

200 g de farine

50 g de sucre roux

1 pincée de sel

1 sachet de levure chimique

1 pincée de 4 épices

Pour le décor :

225 g de pâte d’amandes

1 cuillère à soupe bombée de pâte à tartiner

8 gouttes de colorant vert

Préparation des muffins :

Préchauffer le four à 180° (th6) et placer les empreintes sur

la plaque aluminium perforée.

Verser le beurre coupé en morceaux dans un bol plastique.

Faire fondre au micro-ondes (1 minute à 800w)

Ajouter le miel, le lait (ou le jus d’orange) et les oeufs battus.

Mélanger bien.

Dans un récipient, verser la farine, le sucre, le sel, la levure chimique

et éventuellement le quatre-épices. Mélanger au fouet, creuser un puits

au centre et ajouter progressivement le contenu du grand bol, tout en

mélangeant. La pâte n’est pas nécessairement bien lisse : elle peut être

grumeleuse !

Répartir la pâte dans les empreintes et faire cuire 15 minutes au four.

Dès la sortie du four, déposer une planche à découper sur les muffins

pour les aplatir. Retirer-la après 5 minutes, démouler les muffins et

laisser-les refroidir sur une grille.

Pour le décor :

Mettre de côté 25 g de pâte d’amandes et ajouter du colorant vert aux 200g.

Malaxer avec les mains jusqu’à ce que la couleur soit bien uniforme.

Utiliser des gants pour ne pas se salir.

Etaler finement la pâte d’amandes sur le ROUL’PAT (RL6040) avec un

rouleau à pâtisserie (MA140004). 

Préparer un patron de la taille des empreintes Têtes d’ours (FP2147).

Déposer ce patron et réaliser 12 têtes en pâte d’amandes.

Placer les sur les muffins refroidis en appuyant un peu.

Confectionner 24 billes de pâtes d’amandes blanche. Les aplatir et les

déposer sur les têtes pour faire des yeux.

Fabriquer un petit cornet avec un morceau de papier et du ruban adhésif.

Verser la pâte à tartiner, couper la pointe du cornet.

Déposer une boule de pâte à tartiner sur les yeux pour faire la pupille.

Dessiner un sourire chocolaté à tes grenouilles, sans oublier les narines.

 

Fête des Mamans = 1 an de BLOG

Il y a un an, naissait ce blog…le jour de la Fête des Mamans…

 Un an déjà : comme le temps passe et à nouveau, cette année,

je souhaiterai vous dédier ce blog et vous offrir, aussi ce texte

à vous clientes Mamans…

et à toi, Maman que j’aime.

   

    Maman        

Combien de mots d’amour,

combien de gestes de tendresse

faut-il,

pour qu’un enfant grandisse ?

Combien de peut-être,

combien de doutes,

faut-il,

pour que la Vie nous épanouisse ?

Je ferai les mêmes gestes

peut-être,

je dirai les mêmes mots

sans doute,

et je serai ce que je suis,

 en m’efforçant d’être ce que tu es.

                                             Raphael ROMERO

La Galette, roule la Galette…

Karine DEFACHEL

Conseillère Indépendante

06.79.77.76.12

logodemarle.jpg 

En tant que Leader Guy Demarle dans la région,

 tout au long de cette année 2009,

je chercherai toujours au sein de mes ateliers

à vous faire partager :

mon enthousiasme, ma passion de la cuisine…

 et vous prouver :

… encore et toujours que

 “tout le monde peut cuisiner…”  

                                          Karine DEFACHEL,  Dimanche 4 janvier 2009

 Et en ce début d’année… 

La Galette, roule la Galette…

Quelle Galette ?

La Galette, roule la Galette…

La Galette des Rois !

p1020057.jpg

L’Epiphanie reste une fête traditionnelle…

Et la tradition veut que l’on mange de la Galette jusqu’au 31 janvier.

La Galette rime avec Guy DEMARLE mais aussi avec économie.

Par ces temps de crise, savez-vous qu’une galette de 8-10 personnes

coûte dans le commerce entre 15 et 20 euros ?

La mienne n’a coûté que 5,50 euros, du temps et de l’amour…

(2 pâtes achetée, beurre, poudre d’amande, oeufs, extrait d’amande)

Le jour de l’Epiphanie, les grands-parents sont venus déguster notre

Galette et trouvé la fève « bien muchée » !

Manou (ma Maman) expliquait aux enfants en découvrant ma Galette :

« une Galette n’est jamais toute ronde »

Louis, mon P’tit loup, s’exclama « alors elle ne roule pas la Galette »…

Moule rond diam.26 cm (réf 450 ou 374)

Frangipane :

65 g de beurre mou

125 g de sucre

125 g de poudre d’amande

1 oeuf entier

1 jaune d’oeuf

1 cuillère à café de maïzéna

1 pincée de sel

 

Galette :

2 rouleaux de pâte feuilletée

1 oeuf entier

1 jaune d’oeuf

1 pincée de sel

 

Pour la frangipane :

Trvaillez au robot le beurre ramolli et le sucre.

Ajoutez-y la poudre d’amande, la maïzéna et le sel.

Mélangez bien. Incorporez l’oeuf entier et le jaune.

Remuez à nouveau afin d’obtenir un mélange homogène.

Réservez au frais pendant que vous préparez la galette.

Pour la galette :

Etalez le premier rouleau de pâte feuilletée sur votre Roul’pat

(RL6040) que vous aurez légèrement fariné.

Farinez légèrement la surface de pâte pour éviter que les pâtes

ne se collent et superposez le second rouleau de pâte.

Disposez un cercle de pâte dans votre moule. Déposez de la

frangipane au centre de la pâte et étalez la en vous arrêtant

à 2 cm du bord afin d’éviter que la frangipane ne déborde

pendant la cuisson.

Mouillez à l’aide du pinceau le bord de la pâte et couvrez du

second disque. Appuyez sur les bords pour bien scéller les deux

disques.

Placez la galette au frais pendant 20 mn afin de raffermir la pâte.

Préchauffez le four à 220° (th7).

Festonnez les bords : soulevez les deux bords joints de la pâte à

l’aide de la pointe d’un couteau tenu à l’envers, sur une largeur de

1 cm et tous les centimètres, appuyez sur la pâte avec l’index. Vous

obtenez des vagues.

Pour le décor :

Fouettez l’oeuf et le jaune dans un bol avec le sel et badigeonnez à

l’aide du pinceau la surface de la galette.

A l’aide du rayeur (MA124171), rayez légèrement la surface de la pâte

en partant du centre en dessinant des arcs de cercle espacés de 2 cm.

 

Faîtes cuire la galette au four que vous aurez abaissez à 190° 45 minutes.

 

 

Noël

p1010864.jpg

 

 

La traditionnelle « Buche de Noël » …

au Praliné  un « copié-collé » du Paris-Brest

pour innover et tester le Praliné  Gourmandises Guy Demarle,

 au chocolat : on ne peut plus classique !!!

aux marrons : unique avec sa saveur vanillée

 

 

 

 

 

 

 

 

La terrine de foie gras de canard ou d’oie

Difficile de ne pas en servir…

en sachant que, préparée dans le petit moule à cake (FM476)

la recette de Régis BARONCINI  est inratable

et si parfumée, si « goûtue !  » en bouche.

 Truffes au chocolat : cacao amer, noix de coco… 

A offrir à ses invités en fin de repas…

                 

MOUSSELINE pralinée

à remplacer par la ganache au chocolat ou crème aux marrons

(recettes ci-après)

3 jaunes d’oeufs

60 g de sucre semoule

20 g de maïzena

200g + 50 g de lait

80 g de praliné GOURMANDISES (MC 60)

110 g de beurre souple

Mélanger au fouet (MA111029) les jaunes d’oeufs et la moitié du

sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la maïzena et un

peu de lait froid.

Dans une petite casserole (BG701018), faire chauffer le lait avec

le reste du sucre.

Verser la moitié du lait chaud dans la préparation, mélanger puis

reverser le tout dans la casserole. Maintenir une petite ébullition tout

en mélangeant afin d’obtenir une crème homogène.

Ajouter le praliné, lissez au fouet (Ma111029) et faire refroidir sur une

toile SILPAT (SP4035) recouverte d’un film alimentaire (MA1001).

Quand la crème est froide, placer la au réfrigérateur pendant une heure.

Lisser la ensuiteau batteur électrique en incorporant le beurre souple

coupé en petits morceaux. 

 BISCUIT roulé :                       

150 g d’oeufs (3oeufs)                                            

100 + 50 g de sucre                                                               

90 g de farine                                                                            

1/2 sachet de levure chimique                                                                                                                                                  

Préchauffer le four à 210 ° (th 7)

Séparer les blancs des jaunes.

Battre au fouet les jaunes d’oeufs et 100 g de sucre jusqu’à ce que

le mélange blanchisse.

Monter les blancs en neige en incorporant les 50 g de sucre restants

lorsqu’ils commencent à mousser. Ils ne doivent pas être trop fermes.

Mélanger au fouet 1/5 e du 1er mélange aux blancs montés afin de

détendre la préparation. Incorporer enfin, le reste du 1 er mélange en

mélangeant délicatement à la  grande spatule haute température

(MA 113735).

Ajouter enfin progressivement le mélange tamisé de farine et levure

chimique.

Placer votre FLEXIPAT (FT2010) puis étalez avec la spatule inox

coudée (MA112670) en prenant appui sur le bord du . Tapoter légèrement.

Faire cuire 10 à 12 minutes à 210 ° (th7).

Démouler quelques minutes après cuisson : placer d’abord la toile

SILPAT sur le biscuit puis une plaque perforée.

Retourner et soulever le flexipat.

Réserver à température ambiante.

MONTAGE  de la buche :

Rouler le biscuit une fois à blanc avec la toile SILPAT. Laisser poser

quelques minutes.

Sortir votre mousseline. Dérouler le biscuit et étaler de la crème avec

la petite spatule haute température (MA113724) sur le biscuit ;

rouler l’ensemble.

Mettre généreusement de la mousseline sur le gâteau roulé. Utiliser le

racloir peigne (MA112844) pour réaliser le décor de la bûche.

Ajouter quelques sujets de Noël et réserver au frais.

GANACHE AU CHOCOLAT

25 cl de crème fraîche liquide à 35 %

150 g de chocolat à pâtisser

possible d’ajouter 1 cuillère à café d’extrait de café pour réhausser le

goût du chocolat.

Faire chauffer la crème fraîche et incorporer le chocolat en morceaux.

Remuer. Quand le mélange est homogène, verser le dans une bassine en

inox et laisser le mélange refroidir.

Ensuite, ajouter l’extrait de café et battre le mélange au batteur électrique

jusqu’à ce que la chantilly monte.

CREME AUX MARRONS :

25 ml  de rhum

150 g de beurre mou

1/2 boîte crème de marron vanillée

Battre le beurre mou au batteur électrique et ajouter la crème de marron,

ajouter le rhum. Lisser la préparation et laisser prendre au réfrigérateur.

TERRINE DE FOIE GRAS DE CANARD OU D’OIE

1 foie gras cru de canard (500g) ou d’oie (600g)

8 g de sel fin de guérande (1 cuillère à soupe)

1/2 cuill à café de poivre blanc ou noir moulu

1/2 cuill à café de mélange de 4 épices (cannelle, muscade, girofle, poivre)

1/2 cuillère à café de sucre fin ou cassonade (appelée aussi vergeoise)

    ->uniquement pour le foie de canard

1 cl de Porto rouge ou Muscat ou Sauternes (1 cuill à soupe)

1/2 cl de Genièvre ou Armagnac ou Calvados ou Kirch

1 ou 2 feuilles de laurier

Le foie doit être préparé au moins 48 h avant dégustation.

Ramenez le foie à température ambiante pour le dénerver.

Séparez les 2 lobes du foie et préparez-les : incisez dans le sens de la

longueur avec une pointe de couteau que vous aurez préalablement

passée à l’eau chaud.  Vous trouverez alors une veine externe. Retirez

le réseau de veines, en partant du centre avec le couteau en laissant le

foie en gros morceaux. Enlever largement s’il ya lieu le vert (fiel). Incisez

à nouveau le foie et procédez de même avec le second lobe.

Mélanger le sel, le poivre, la cassonade et les épices. Bien imprégner

les foies de ce mélange et afoutez le mélange d’alcool choisi.

Mouler la terrine. Recouvrer d’un film alimentaire et laisser macérer

au frigo pendant au moins 6 h (24 h c’est mieux).

Préchauffer le four à 120° (th4). Faites cuire à découvert de 30 mn

à 40 mn (tout dépend de la grosseur des foies).

Lorsque des gouttes de graisse perlent à la surface, ou mieux que votre

thermomètre indique 55 ° à coeur, le foie est cuit (légèrement rosé).

Laisser refroidir pendant 30 mn à l’air libre puis réservez-le 2/3 h

au froid avant le démoulage.

A déguster à partir de 2 jours jusqu’à 8 jours.

On peut le conserver 8 jours ou encore le congeler.

ASTUCE : le congeler en tranches pour pouvoir en sortir 2 ou 4

tranches : tête à tête amoureux ou, plus selon le nombre de convives.

EXEMPLE : Foie préparé le dimanche 21/12

                        Cuit le lundi 22/12

                        Dégusté le mercredi 24/12 soir : réveillon

                        ou encore congelé pour le 31/12 : réveillon.

Présentation sur lit de salades mélangées, 2 tomate- 

cerises accompagnée de confiture de figues (ou confit

d’oignon) et toasts… BONNE DEGUSTATION !

TRUFFES

p1010899.jpg 

Pour 30 à 40 truffes

La ganache : 450 g de chocolat noir et 25 cl de crème fraîche entière

La déco : poudre de cacao, noix de coco râpée

(ou encore, noisettes ou amandes grillées en poudre,

ou mieux, encore éclats de fèves de cacao, chocolat noir ou blanc râpé).

Porter la crème à ébullition et verser-la sur le chocolat en pistoles, râpé

ou coupé en tout petits morceaux.

Mélanger doucement avec la (spatule haute température

MA113724). Laisser refroidir. Puis placer au réfrigérateur au moins 2 h.

Avec une cuillère à café, prélever des petites boules que vous roulez dans

la paume délicatement.

Enrober-les au choix de cacao amer, noix de coco râpée…

p1010741.jpg

HAPPY HALLOWEEN 

Rémy et son frère Emile fête Halloween

en dégustant les chocolats

tendrement effrayants de Madame Oiseau

(citrouilles, fantômes, sorcières, souris-chauves et autres montres…

 ont envahi sa chocolaterie… ouhhhhh… grrrrrrrrrr)




faticuisine |
restaurant le gribou |
Flore cuisine! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Friterie Pau Chez Berdoulle
| la cuisine de sabi
| kitchenette, ma ptite cuisine